Pourquoi un modèle de rupture ?

La mode est à la réduction des coûts, mais Nespresso a une rentabilité proche de l’industrie du luxe à partir d’un produit banal !

Les améliorations incrémentales ont l’énorme avantage de quasi-garantir que les résultats seront en ligne avec les prévisions, mais l’énorme inconvénient de ne rien changer au rapport de forces avec les concurrents.

Voulez-vous à la fois :

  • Baisser vos prix et augmenter vos marges ?
  • Dominer par la différenciation et par les coûts ?
  • Assurer un avantage concurrentiel rapidement et pouvoir le conserver de longues années ?

Alors vous devez opérer une innovation de rupture organisationnelle, beaucoup plus maîtrisable, en termes de coûts et de délais que l’innovation de rupture technologique.

Ce modèle a été appliqué par Orange, Michelin, Xerox, Airbus, Apple, … et beaucoup d’autres.

Peu importe le terme employé, il est certain que vous faites de l’économie de fonctionnalité sans le savoir parce que le modèle est ancien, s’il a été conceptualisé récemment, et il est très répandu parce qu’il répond au cahier des charges du nouveau cycle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *